Limousine aéroportuaire AQC Jetway 707 – 1968
avatar

Share Button

Aux États-Unis jusqu’aux années 80, il était fréquent de rencontrer dans les très grandes villes un curieux type d’automobile que l’on pourrait apparenter à une limousine break, sorte de « mini-bus » basés sur des voitures de tourismes fortement rallongées.

C’était les fameuses « limousine airport shuttles » ou véhicules de liaisons aéroportuaires.

Elles permettaient de faire des trajets entre les centres urbains et les aéroports plus rapidement et plus confortablement que les autocars ou métros, pour des clients qui voyageaient à la journée, notamment les professionnels en affaires qui n’emportaient que très peu de bagages.

Les plus connues d’entres elles sont certainement les « Checker Aérobus », basées sur les fameux taxis de New-York.

Aujourd’hui, elles ont été remplacées par des minibus moins chers et plus logeables.

Depuis les années 60, la société Cotner & Bevington était spécialisée dans les ambulances et corbillards sur bases de châssis rallongé d’Oldsmobile.
Rachetée par leur partenaire, le carrossier Miller-Meteor en 1965, Cotner & Bevington souhaitaient utiliser la toute nouvelle Oldsmobile Toronado de 1966 pour rénover leur offre.
Miller-Meteor refusa le projet argumentant que cela empiéterait sur leur propre gamme premium et voulant faire de Cotner & Bevington leur marque « premier prix ».

Les dirigeants de Cotner & Bevington n’étant pas d’accord, ils revendirent leurs stocks à Miller-Meteor et fondèrent la société « American Quality Coach » pour reprendre leur indépendance.
Ils relancèrent alors l’idée d’utiliser l’Oldsmobile Toronado, cette fois en modèle 1968, pour commencer la création de leur gamme.
Aussi, ils décidèrent de commencer par une carrosserie « limousine airport shuttles », créneau jugé porteur à ce moment là, ils verraient plus tard pour les ambulances et les corbillards.

Pourquoi prendre comme base le coupé Toronado ?

Historiquement, Mrs Cotner et Bevington étaient liés a cette marque et cette fois, la nouvelle version de la Toronado était une traction … ce qui était idéale pour construire un véhicule rallongé, ainsi débarrassé des problèmes inhérents à la propulsion (tunnel d’arbre de transmission, hauteur de plancher…etc.).
De plus, la suspension arrière était pneumatique avec correcteur de charge, système complexe et cher à étudier qui allait donc être conservé à la grande joie des concepteurs !
Une traction offre donc une plus grande marge de liberté et une facilité de construction, le concept de « tête motrice » chère à Tissier en France en est une bonne illustration (voir CX14).

Il est à noter que dans le groupe General Motors, la Toronado partageait ses dessous avec la Cadillac Eldorado, elles étaient à ce moment là les tractions les plus puissantes du monde.
D’ailleurs en Europe, Franco Sbarro utilisera cette Cadillac pour sa transformation 6 roues « TAG Function car » en 1978.
La production des 707 Jetway commence fin 1968, elles ont alors 3 glaces latérales au niveau du dôme vista, elles en auront 5 par la suite.
Cette immense voiture avait 8 portières, pouvait accueillir de 12 à 15 personnes et possédait un vaste coffre à bagages accessible par une porte standard.
Cette soute était d’ailleurs indépendante de l’habitacle, par le biais d’une glace de séparation,  pour que les passagers ne soient pas indisposés par les courants d’air et le bruit.

La qualité d’exécution des 707 Jetway était très haut de gamme, on remarquera que toutes les pièces de carrosseries ont été faites sur mesure pour donner à cette limousine une remarquable cohérence stylistique, la tête tractrice est si bien intégrée que le néophyte ne verra pas l’origine de la tête motrice !
Mais ces gros efforts demandaient des ressources financières que la jeunes société n’avait pas, le fond de roulement a diminué plus vite que prévu, surtout à cause des lours investissements en outillages… et bien que les 707 Jetway soient d’excellents véhicules, ils sont chers et se vendent plus difficilement que prévus.
La firme fait faillite en 1970, n’ayant pas eu le temps d’étendre sa gamme… avec 52 autos produites (une autre source site plutôt le chiffre de 150 exemplaires).
Aujourd’hui on en compte une dizaine encore roulante au USA et parfois des annonces en présentes dans divers états pour des prix allant de 3000$ à 20000$.
Merci à Marc Theobald et Bernie De Winter (coachbuilt.com) pour leurs précieuses informations.

Quelques infos techniques :
– Empattement : 4700 mm
– Longueur : 8200 mm
– Poids : prés de 3700 kg à vide
– Moteurs : V8 425 (7.0l) de 385 ch SAE ou V8 455 (7.5l) de 400 ch SAE
– Boite de vitesse : automatique 3 rapports

Anecdote :
Une version très spéciale complètement découvrable fait son apparition dans la comédie musicale « Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band », film américain de 1978 en homage aux Beatles.

 

 


Commentaire

Limousine aéroportuaire AQC Jetway 707 – 1968 — 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.