La fabuleuse histoire de la vraie FAB 1 (première partie)
avatar

Share Button

Penny Snow a Woburn Abbey 1968

La FAB 1 est la voiture de Lady Pénélope du film Thunderbirds (Les sentinelles de l’air), une série télévisée d’animation anglaise créée par Sylvia et Gerry Anderson. Une série de 32 épisodes de 50 minutes diffusée entre 1965 et 1966 sur ITV1 en Angleterre. La série a été diffusée à la fin des années 60 au Québec, et à partir de 1976 en France. En 1966, un film de cinéma, toujours en animation de marionnettes, Thunderbirds Are Go, a été produit par Sylvia et Gerry Anderson, et c’est là que l’histoire de la véritable FAB 1 débute.
En 2004, un film en personnages réels est sorti en salle avec une deuxième FAB 1, voir la page dédiée à cette voiture sur Sixmania.
Sixmania accueille aussi une page sur la FAB 1 originale et ses reproductions diverses et variées.

La FAB 1 est une voiture très connue de par ses caractéristiques. C’est une Rolls Royce rose équipée d’une calandre oblique, à 6 roues motrices dont 4 directionnelles à l’avant et surmontée d’un toit en bulle. Son chauffeur, Parker, la pilote sur un siège central avant, et une banquette est présente pour accueillir les passagers à l’arrière. Elle est truffée de gadgets, lance-missiles, mitrailleuses, radars, elle est amphibie et elle vole aussi parfois !

A la base, la FAB 1 n’est qu’une maquette à l’échelle des marionnettes à fils utilisées pour la série. En réalité, elle est en contre-plaqué et mesure 2,10 mètres. Elle a été conçue en 1964 par l’équipe de Derek Meddings, directeur des effets spéciaux, et a couté 2.500,00 £ à l’époque, soit environ 42.000 € d’aujourd’hui. La construction de la maquette a été supervisée par Rolls Royce, qui a fourni la grille de calandre à l’échelle. Vu sa fragilité et son prix, des procédures spéciales avait été mises en place lors des tournages.

Donc, en 1966, Sylvia et Gerry Anderson sortent le film Thunderbirds Are Go. Pour faire la promotion de ce film, les Anderson décident de faire construire une réplique réelle de la FAB 1.
Ils confient cette construction à la société Toby Baxter située à Biggleswade , dans le comté de Bedfordshire en Angleterre, sous la supervision de Sylvia Anderson.

Vu la taille impressionnante de la FAB 1 (6,50 mètres pour 3 tonnes) et son système de 4 roues directrices à l’avant, il a été décidé d’utiliser un châssis de bus Bedford Duple Vega.

bedford-twin-steer-coach-gup743c

Ce châssis sera rétréci en longueur et les essieux élargis pour les adapter au modèle original. Le moteur à essence de 6 cylindres Bedford sera conservé. La boite de vitesse automatique est une Powerglide à 2 vitesses de General Motors. Un Châssis tubulaire lesté sera monté sur la base Bedford. Une carrosserie en fibre de verre sera fixée sur l’ensemble. Les roues seront fournies par Land Rover, les pare chocs en aluminium seront créés pour l’occasion par une société spécialisée et le pare-brise bulle sera fabriquée en Perspex, un plexiglas. 2 parties de la bulle se soulèveront avec un système de vis sans fin pour permettre l’embarquement dans la FAB 1. Comme sur l’originale, les 2 portes s’ouvrent verticalement et se replient sous la carrosserie.
Mais qu’en est-il de la calandre ? Je ne sais pas exactement si une demande a été faite ou non à Rolls Royce, toujours est-il qu’une fausse calandre a été construite, inclinée vers l’avant, avec des lattes verticales mobiles pour permettre la sortie de la mitrailleuse avant. Le bouchon de radiateur et le logo Rolls Royce ont étés repris sur la réplique, sans l’autorisation de Rolls Royce.

real_fab1_008 real_fab1_009 real_fab1_010 real_fab1_011Je suppose que ses photos de la construction de la FAB 1 existent car Toby Baxter à fait une erreur, les phares sont au nombre de 6  et non de 4 !
real_fab1_012

Pour en finir avec les spécifications, les plaques d’immatriculation étaient tournantes, avec le célèbre FAB 1 d’un côté et la véritable immatriculation de l’autre côté, pour lui permettre de rouler sur les routes anglaises. Une protection en plexiglas avait été rajoutée pour protéger le système des intempéries. L’habitacle de la voiture a été reproduit assez fidèlement, avec une conduite centrale sur un siège, et une banquette arrière. Les liserés de cuir blanc sur les sièges ont étés aussi reproduits, ainsi que le micro fixé au siège conducteur.
A mon goût, seuls le tableau de bord, le volant et les jantes ne ressemblent pas du tout à l’original.

real_fab1_014

240 km/h ? impossible avec un moteur de bus !

real_fab1_015 real_fab1_016 real_fab1_018

 

Le soir de la sortie du film, la FAB 1 est tombée en panne après quelques centaines de mètres, Sylvia et Gerry Anderson ont été obligés de finir leur voyage en taxi !

real_fab1_001

Sylvia et Gerry Anderson. Les traits de Lady Pénélope ont étés créés sur les traits de visage de Sylvia Anderson.

real_fab1_023

Rolls Royce a trouvé que la carrosserie n’était pas bien faite. Ils avaient surtout en travers le fait que la société Toby Baxter avait utilisé le Spirit of Ecstasy, emblème sur le bouchon de radiateur et le logo RR sans leur demander d’autorisation. Rolls Royce s’est alors mis en quête de racheter la FAB 1 pour la détruire. Sans y avoir réussi, Rolls Royce à quand même obtenu que la société change la calandre, la nouvelle portait un logo LP. Apparemment, La FAB 1 à quand même participé à la promotion du film, puis a été présentée sur de nombreux shows. Le film, quant à lui, n’a parait-il pas du tout marché quand il est sorti, mais est devenu culte par la suite.

real_fab1_019 real_fab1_020 real_fab1_021

real_fab1_024

La FAB 1 a ensuite disparu pendant de nombreuses années, les fans de la série étaient convaincus que Rolls Royce avait fini par la détruire…

Quelques années plus tard, Peter Nelson, un collectionneur s’est mis en recherche de la FAB 1 pour la restaurer et la présenter dans son musée Cars of the Stars Motor Museum à Keswick, dans le comté de Cumbria, au nord-ouest de l’Angleterre. Il a fini par la retrouver à l’abandon dans une grange. Il l’a entièrement refaite, en améliorant quelques détails comme les enjoliveurs de roues pointus, la suppression du plexiglas de la plaque d’immatriculation, des projecteurs additionnels, des clignotants avant et des rétroviseurs.

real_fab1_002

Stars Motor Museum

real_fab1_004 real_fab1_013

Cette collection ne comprenait que des véhicules de cinéma comme KITT, des Batmobiles, ou la Chitty Chitty Bang Bang. Malheureusement, ce Musée européen a fermé ses portes le 8 mai 2011 et presque tous les véhicules ont étés revendus au collectionneur américain Michael Dezer, fondateur du musée Auto Museum à Miami, Floride.

La vente de la FAB 1 a été très animée car Rolls Royce la voulait de nouveau pour la détruire, le groupe des Bee Gees la voulait aussi, tout comme Michael Dezer qui a monté très haut les enchères pour l’acquérir.

La FAB 1 est encore à Miami aujourd’hui, avec les autres voitures star. Je peux déjà vous dire qu’il est interdit de prendre des photos dans ce musée !

real_fab1_005

real_fab1_006 real_fab1_007 real_fab1_025

L’histoire de la FAB 1 est finie. En réalité le deuxième modèle de FAB 1 réelle n’a rien à voir avec le premier modèle…

 

La suite, c’est par ici : Deuxième partie !

 


Commentaire

La fabuleuse histoire de la vraie FAB 1 (première partie) — 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.