La Renault 5 TS à 6 roues de Christian de Léotard

Share Button

Jusqu’à preuve du contraire Christian de Léotard à construit 3 Renault 5 à 6 roues :

La première Renault 5 est la TS, elle a été faite à peu de choses près en même temps que la R5 Alpine puisque il existe une photo de Dakardantan sur laquelle on voit les deux 6 roues au Trocadero à Paris au départ du Dakar 1980.

A voir aussi sur la page de la R5 Alpine 6×6

La version Noire

La première version de la Renault 5 TS de 1976 était noire, déguisée en R5 Alpine et en 6×2. Elle n’avait pas encore l’arrière surélevé comme sur les versions suivantes.

Dans les années 1980, l’article paru dans le magasine Lui le disait  : « R5 Alpine, 165 Km/h »
Le coût de la transformation de carrosserie et de mécanique de l’époque était d’environ 40 000 francs.

0075

Pour info, quand Dirk Dutschmann à vu cette photo dans la presse, il a fait un rêve, avoir lui aussi sa R5 Alpine 6 roues, telle qu’elle était sur cette photo. Il avait récupéré un plan et collé tout ça sur un carton…


La suite de cette R5 Alpine bis est ici

La version Grise

Je ne sais pas combien de temps elle est restée noire, mais un jour elle est partie pour un changement de look chez le carrossier André Lecoq aidé par Sinpar (filiale de la RNUR – Renault) pour la motricité. 

Cette R5 a été mise en 6×4 puis en 6×6 avec beaucoup d’ennuis à cause du premier pont arrière qui était un pont de Renault 4L avec une sortie de pont R6 4×4 Sinpar, puis avec un un pont R6 sur le 3ème essieu.

Cela faisait tellement de bruit et de vibrations qu’elle a fini en 6×4 après 2 ponts et 2 boites cassées.
Vu l’addition à payer pour Renault, ils ont demandés à Sinpar de stopper le délire et que si Christian de Léotard voulait continuer les dépenses, c’était à ses frais, alors il a stoppé net et l’a remise en 6×2.

Comment distinguer la R5 TS de la R5 Alpine ?

Elles ont toutes les deux le toit surélevé Lecoq, mais la TS a un toit ouvrant, l’avant de la rehausse est vitré (mais souvent caché par un déflecteur), les vitres latérales arrières sont entières, de la rehausse et jusqu’en bas. Sur la version grise, une barre intérieure vient dessiner une petite vitre longue en haut et 2 vitres en dessous, sur la fin de cette version, une espèce de carénage extérieur vient fermer la petite vitre longue supérieure, comme si il y avait 2 vitres.

Sur les 3 photos qui suivent, ont voit très nettement l’ouverture vitrée à l’avant de la rehausse.

Montée sur des pneus tout terrain, elle était vraiment belle comme ça

Avec des jantes R5 Alpine

On voit Christian de Léotard à l’arrière avec une chemise blanche
Avec des jantes R5 Le Car

Photo de Léotard, Citation originale de Camille de Léotard, le fils de Christian, assis sur la R5 TS

La version Verte Métallisée

Christian de Léotard a décidé de la repeindre en vert métallisé en 1986 avec les jantes R5 Le Car.

Bonjour Camille de Léotard
Un peu floue, mais inédite !


La version Rouge

Aujourd’hui cette Renault 5 TS est rouge et en 6×2. Physiquement elle a encore un peu changé, l’ouverture vitrée de la rehausse a été bouchée, la barre latérale des vitres arrières sont devenues réelles et la vitre en dessous n’est plus séparée en 2 verticalement.

Elle a dormi au fond d’un camping pendant quelques années, puis elle a été ressortie et ressuscitée !

Le site sur laquelle je j’ai trouvé interdisait la reproduction, mais comme c’est signé, pas de souci, et j’ai l’aval du créateur ! Donc la TS le jour de son redémarrage !

Aujourd’hui elle est chez une collectionneuse de Renault 5, Cathy Garnier, dans le département 71.

Cathy nous offre quelques photos de la Renault 5 de Léotard, telle qu’elle est aujourd’hui, la caisse est assez attaquée mais la voiture roule sans problème particulier.

DSCN1990

Il n’y a plus aucune trace de la transmission Sinpar, même les barres de suspension ont été changées

DSCN1988

Des triangulations ont été ajoutées dans les ailes arrières de la R5 pour renforcer le chassis

DSCN1987

Il y aurait pas mal de restaurations de carrosserie à faire

DSCN1982

Il y a aussi des barres de renfort au sol dans l’habitacle

DSCN1981

Il y a plus de place pour les jambes mais aussi une énorme plage arrière par rapport à une R5 classique

DSCN1978

Quelle place !

DSCN1976

On retrouve les barres de renfort dans le coffre

DSCN1974

les connaisseurs reconnaîtrons !

DSCN1972

A priori cette proéminence permet de faire tenir la barre de suspension du 3ème essieu

DSCN1970

C’est géant, et toit ouvrant s’il vous plait 🙂

DSCN1942

Voilà, je vous laisse faire le tour de cette fabuleuse Renault 5, et un énorme merci à Cathy Garnier.

DSCN1941 DSCN1940 DSCN1939 DSCN1938 DSCN1937 DSCN1936

Marc

Fondateur de mm2 France, oto6, puis de Sixmania. Les 6 roues et plus ont toujours été une passion pour moi. Elle a débutée en 1980 grâce à un certain Christian de Léotard, vous connaissez ?

8 commentaires sur “La Renault 5 TS à 6 roues de Christian de Léotard

  1. Bonjour et merci c est avec tristesse que je viens d apprendre cette triste nouvelle .
    Christian était un grand Monsieur Avec un grand M!!!!
    Il va me manquer car avec lui chaque conversation était un rêve !!!!!
    Bon voyage l’ami 🙂

  2. J’ai connue Christian de Leotard dans son atelier a Anière ou de longues années est resté cette voiture en suite je l’ai rencontré au Niger sur le parcoure du Dakar dans les années 80 ou il avait engagé deux voitures sur base Mercedes G en version 6×6 avec un moteur V8 et une boite auto le deuxième pont AR était entraînée par des courroies,

  3. J’avais perdu Christian de vue et je vois aujourd’hui qu’il est parti il y a 5 ans. Avec lui dans les années 73, j’achetais des Traction qu’il remettait en état au nord de Paris. Puis en 1980, c’est avec lui que je suis parti au Dakar sur la 6×5.
    La voiture avait été achetée chez Renault rue de la Pompe et transformée par nous deux en 3 semaines. Le Paris Dakar fut une expérience fantastique. Nous avons abandonné
    après Bamako, sur demande de notre sponsor Marantz qui voulait exposer la voiture au Salon du Son à Paris.
    Christian était un sacré type !

    1. Merci beaucoup Francis pour ces souvenirs précieux, je suppose que la 6×5 n’est pas une faute de frappe ?! C’est clair, il nous manque, on ne s’habitue pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.