La Renault 5 Turbo à 6 roues de Christian de Léotard
avatar

Share Button

10649891_10152446109954032_8475084553894159492_n

Jusqu’à preuve du contraire Christian de Léotard à construit 3 Renault 5 à 6 roues :

 

La Renault 5 Turbo

C’est suite à la course du Dakar avec la R5 Alpine 6×6, que Christian de Léotard à souhaité remercier Renault en créant pour un des directeurs, une Renault 5 hors pair sur une base se R5 Turbo. Elle aurait dû faire de la figuration dans un garage à Paris pour améliorer les vente de Renault.
Christian de Léotard ne divulguant que très peu d’information à propos de ses voitures, je n’ai toujours pas de date de création précise pour ce modèle…
Renault n’ayant jamais fait de 4×4 jusque dans les années 2000, il n’y avait aucune mécanique utilisable pour en faire un 6×6, et les systèmes Simpar étant trop fragiles et inadaptés, Christian décida à l’époque de mettre 2 moteurs dans la Turbo à 6 roues.
Christian m’a décrit cette auto comme étant un train muni de 2 locomotives, une à l’avant et une à l’arrière, synchronisées ou non, en fait chaque moteur entraîne une paire de roues, ils peuvent fonctionner en même temps ou non.

C’est un scoop, la Renault 5 Turbo, est en fait un 6×4 ou un 6×2, mais en aucun cas un 6×6.

Chaque moteur est complet et équipé de sa boite de vitesse (de même modèle), et un système de tringles ramène les commandes de boîtes sur 2 leviers de vitesse couplé par un pantographe de Léotard. En changeant les vitesses d’un moteur, ça changeait automatiquement les vitesses de l’autre moteur.
Il m’a expliqué qu’il était possible de ne rouler qu’avec un moteur ou avec les 2. La consommation était moindre sans le moteur Turbo !

J’ai aussi un autre scoop, la voiture n’était pas finie, les sièges avant devaient pouvoir basculer et laisser l’accès à une banquette arrière, en avant du moteur Turbo qui était resté sur le dernier essieu arrière, 90 cm plus loin.

(12/09/2014) En attendant, Camille, le fils de Christian m’a confirmé qu’à l’arrière, il y avait un siège baquet central. Petit, il a fait des centaines de kilomètres à cette place.

En tous cas, je peux vous affirmer que cette voiture à roulée et qu’elle a fait beaucoup de kilomètres ! Par contre elle n’est jamais allée en présentation dans ce fameux garage à Paris.

Je ne sais pas pourquoi, mais la R5 Turbo était stationnée dans un garage près de Nevers vers l’an2000, Un moulage de sa carrosserie devait être fait pour produire une dizaine de copies sur base de Clio Sport en 6 roues.
Malheureusement, la voiture (et le garage ?) à brûlée en 2002. En 2019, la voiture est toujours au même endroit en attendant un remboursement de l’assurance. 

Voir la suite ici, un article spécial sur les restes de la R5 Turbo brûlée.

(12/09/2014) Passionné par le dessin en 3D, j’ai tâché de reproduire le plus fidèlement possible la Renault 5 Turbo 2 à 6 roues. Je me suis plongé dans le monde des Renault 5 sur le groupe Facebook, j’ai posé pas mal de questions à des spécialistes, et même Christian de Léotard est venu m’apporter quelques précisions techniques. Il en est ressorti un nouveau modèle que j’ai mis sur la banque d’image 3D de Google Sketchup, vous pourrez le télécharger ici :
Renault 5 Turbo 6 roues de Léotard – 1987


Faites la bouger avec votre souris, ou zoomer avec la roulette, et en plein écran avec la flèche en haut à droite.
Les 2 moteurs y sont.

Suite au décès de son père, Camille de Léotard à retrouvé un certain nombre de photos de cette fabuleuse voiture que je me permets de vous les remettre ici. J’ai rajouté des filigranes Camille & Christian pour la propriété  et éviter les dispersions mondiales.

10337752_10152186699949032_6643328959058409437_n

10686718_10152446106314032_3849191196313713187_n 10513246_10152446106289032_5029303742661823944_n 10363585_10152446106284032_2652577940334233662_n 10660262_10152446106094032_7278078800951044877_n

Une extraordinaire photo, 4 C15.6 et la R5 Turbo 6 roues

10653405_10152444744824032_2365359700569146076_n

La bête en cours d’achèvement, et son créateur

10441452_10152446106254032_1100979452455936023_n 10639613_10152446106224032_827357170891581829_n 10645151_10152446105919032_1127240658637277961_n

10647067_10152446109534032_8191679163583634288_n

1546086_10152446105869032_103832852247313380_n

Autres sources

Trois images d’un amateur qui a croisé la voiture sur son chemin

Cette R5 à deux moteurs, un de R5 Turbo et un de R5 Alpine,
elle a deux boîtes de vitesses synchronisées par les leviers de vitesse
grâce à un caténaire de création de Léotard bien entendu !

Moteur Avant

Moteur arrière

Les deux leviers de vitesses, Merci à Thierry Parent du Team ZS pour avoir retrouvé et scanné ces 5 photos d’une époque où il s’est vraiment donné pour la difficile conception de cette voiture extraordinaire. Il était vraiment heureux d’avoir contribué à un certain nombre de voitures de Léotard, de les avoir construites et pilotées. Aujourd’hui en 2019, Thierry Parent est décédé, j’ai eu la chance de le rencontrer une fois à Montlhéry, il m’a donné beaucoup d’infos et d’images mais il nous a quitté vraiment trop tôt.

Photo extraite d’une vidéo de 1987  avec la Mercedes 190 GE du Dakar 1986

En arrière plan d’une photo du Mercedes 280 GE Café de Colombia n°317 du Paris-Dakar 1988, certes de mauvaise qualité…

Parue dans la voiture ancienne n°5 aux côté du Peugeot P4 Pompier 6×6 de Christian.

246449_4787979699675_1765732640_n (1)

La triste fin de la R5 Turbo 2 à 6 roues (photo et vidéo de Christian de Léotard – 2013)

Les maquettes

La Renault 5 Turbo à 6 roues
Ce modèle existe en miniature !

Version Miniroute (05/11/2006)

Version Circuit 24

La version de mon ami Alexandre Martin, c’est lui qui l’a conçue elle était à vendre à une époque, je ne sais pas sous quelle marque.
En tout cas, Christian de Léotard lui en a commandé 10, Alexandre lui  à livré, et Christian ne les a jamais payées… Il les a fait grossièrement, voir les photos ci-après… Alexandre avait pris soin de faire des photos, même du paquet.

D’autres versions encore


Les vues d’artiste

Allez, c’est aussi un artiste, admirez deux illustrations du projet R5 6×6.

J’ai eu ce que je considère comme un beau cadeau de sa part,
un dessin grand format sur calque, un peu abîmé soit, mais admirable.
Serait-ce l’original de ce qui suit ?

Ces lithographies ont été achetées au musée automobile de Mougins(06) en mai 2007,dans la boutique du musée. Elles sont réalisées sur du papier CANSON format A3. La R5 est numérotée n°177/250 et signée (CORINNE DE MARUY ?). Merci à Jean-François SCHLOSSER pour ses beaux scans. (10/03/2008)

Une autre vue d’artiste, beaucoup plus récente (2019) Si vous connaissez, merci de me dire de qui c’est.

Et pour les enfants

Un des fils de Stéphane à ressorti la collection de Pif de son père, il a laissé traîner ce journal sur la table, ouvert à cette page…
Quel hasard qu’il ait regardé ! Comme quoi Christian de Léotard était connu en son temps !!!


Commentaire

La Renault 5 Turbo à 6 roues de Christian de Léotard — 13 commentaires

  1. Je me souviens, alors que j’étais ado d’avoir vu passer devant moi un Mercedes G à 6 roues qui n’était pas encore décoré mais qui allait participer au Dakar.
    Je me souviens du site oto6.
    Mais je ne me souviens plus du tout de cette R5 Turbo 6 roues !!!
    Sacré découverte, sacré véhicule 🙂
    Dommage qu’un incendie l’ai détruit (en 2012 ? plutôt que 2002 ???).
    J’ai hâte qu’il redevienne roulant.

    cdlt

  2. Bonjour,
    Sur FB ce soir de nouvelles photos de l’auto, prise récemment par un « Urbexeur », selon qui l’auto est toujours dans son garage, à moitié brûlée comme sur la photo que vous avez publiée ici …
    Elle est donc toujours ainsi sans aucune protection ?
    Cordialement, Laurent

    • Merci à vous Laurent, tout à fait elle est toujours au même endroit avec de moins en moins de protections, de plus en plus de gens connaissent l’endroit…

      • Bonjour, habitant non loin de Nevers, auriez-vous quelques indications plus précises sur l’emplacement de la voiture ? Cordialement

  3. Ping : La Renault 5 TS à 6 roues de Christian de Léotard - SixMania

  4. Bonjour,
    Sur les photos de sa triste fin, on peu deviner une partie du moteur avant et de la tubulure d’admission en aluminium caractéristique d’un moteur d’alpine turbo. Ça voudrait donc dire qu’à la fin de sa carrière le moteur d’alpine atmosphérique avait été remplacé par un modèle turbo.
    Cordialement, Fabrice.

  5. Ouah!!! quel désastre un patrimoine qui part en fumée et personne ne s’en soucie. Je ne sais pas où elle est mais cela pourrait peut-être intéresser un club de passionnés ou une personne avec des moyens financier et beaucoup d’amour.

    • Bonjour Pascal
      Beaucoup de gens ont essayés de la sortir de là pour la remettre en état, mais malheureusement aucun moyen de la faire sortir officiellement, même avec des moyens et beaucoup d’amour… C’est triste, mais pour le moment c’est comme ça.
      Et la R5 ne s’améliorera pas dans le temps… Pour le moment on la reconnait encore…
      Merci pour votre message, j’espère qu’on vous entendra

  6. Bonjour Marc,
    Depuis 1980 j’habite sur des bateaux, j’ai vendu et transformé (ou au moins j’ai fait les projets et plans pour) des péniches et coques anciennes, sous le nom de Vivre Sur L’eau…
    J’ai été mécanicien moto, et j’ai collecté quelques camions, engins atypiques et amphibies, la plupart à restaurer, rangés dans un garage à Nevers (dont deux 6×6 amphibies : un Alvis Stalwart et un Condec Gama-Goat)…
    J’ai donc rencontré Christian de Léotard vers 1985, il habitait sa péniche « Catherine » au Port de Javel et nous avons sympathisé d’autant plus que j’avais fait le 1er rallye Abidjan-Nice en 1976 sur ma moto Ducati Scrambler 450, alors je suivais les Paris-Dakar en rêvant de ses six-roues comme des autos fantastiques de Thierry de Montcorgé (au Ier Abidjan-Nice Buggy De Montcorgé-Porsche puis au Dakar « Jules » Range-Rolls, etc) que je vois de temps en temps…
    Nous avons fait Lélé et moi pas mal de choses ensemble, voyagé avec sa Mercédes 6 roues sous la pluie à des vitesses inavouables, acheté des camions et 2cv de pompiers, il m’a prêté 2 ou 3 mois une C15 De Léotard 6 roues, nous sommes allés à la dernière vente aux enchères de Heuliez à Cerisay, entre autres activités routinières…
    Ayant tous les permis, j’ai même trimballé pour lui un autobus assez récent depuis le dépôt RATP de banlieue Nord jusqu’à Villeneuve-la-Garenne où il devait attendre son embarquement vers l’Afrique…
    Je l’aidais un peu pour ses bateaux, lui faisais ses cartes de visite et lui corrigeais ses textes et courriers…

    Habitant un bateau dans le 16ème devant le bois de Boulogne, j’allais souvent lui rendre visite chez lui près du pont Mirabeau, et à l’occasion lui changeais de stationnement une Hollanders ou une ambulance à 6 roues…
    Puis ses problèmes de santé s’accroissant, il est resté à l’hôpital G.Pompidou où j’allais le voir tous les 2 ou 3 jours.
    A part son ami et voisin très dévoué, je suis sans doute le dernier à l’avoir vu vivant.
    Une petite précision : La photo de la R5 à six roues sur la passerelle d’accès à sa péniche-atelier a été prise à ma demande par Christian (je crois avec mon appareil photo jetable), et c’est moi qui suis au volant ! Elle n’était pas en état de marche, nous l’avions poussée tous les deux à la main…
    Il me semble bien que Christian m’avait dit (donc forcément bien avant septembre 2014) que la R5 avait finalement été ferraillée… Ce ne serait donc pas le cas ?

    François Tremaud

    • Bonjour François
      Merci beaucoup pour tous vos super souvenirs avec Christian, j’ai hâte de vous connaitre aussi et de vous rencontrer.
      Merci aussi pour l’info sur la R5 sur la péniche.
      Hé non, pour le moment la R5 n’est pas encore à la ferraille, toujours dans le même état dans son garage.
      Bien à vous
      Marc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.