Un métier, bûcheron.
avatar

Share Button

S’il est un métier ancien, c’est bien celui de bûcheron. Mais couper des arbres à la hache pour en faire un meuble ou une maison n’est pas tâche facile, surtout si c’est à un niveau industriel.
Ca ne fait qu’une quarantaine d’années que des forestiers ont commencés à se poser la question de savoir comment couper un arbre, l’élaguer et les transporter rapidement et en toute sécurité.
Les forêts sont souvent des lieux escarpés, boueux, pas facile d’accès et un arbre c’est lourd, très lourd et long. Le cheval s’est longtemps avéré être le meilleur parti de la forêt pour le transport des troncs, presque rien ne le freine, que ce soit la boue ou les pentes, mais un cheval ne tire qu’un tronc à la fois, et à un poids à sa mesure.
Dans les années 1950-60, les forestiers se mirent à utiliser les matériels agricoles pour tenter de transporter le bois dans ces milieux hostiles aux machines, et de fil en aiguille, et suivant suite à des accidents, des hommes se sont penchés sur des solutions mécaniques pour simplifier le travail et surtout, le sécuriser.
C’est exactement l’histoire de Pat Crawford, fondateur de la célèbre entreprise Timberpro. Il avait 17 ans à la fin de la deuxième guerre mondiale, il voulait être pilote militaire, mais la paix dans le monde l’a dirigé vers d’autres chemins… forestiers.
Il a failli mourir deux fois suite à des arbres tombés aux mauvais moments, et il a commencé à modifier des matériels agricoles lui-même. Ca n’a pas été de tout repos, finalement beaucoup de gens l’ont aidé dans sa quête de la sécurité, au bout de quelques années, les autres forestiers lui ont demandés d’avoir aussi des machines comme les siennes, et finalement, il a abandonné son métier de bûcheron pour devenir constructeur de machines forestières.

Quelles sont ces drôles de machines ?

Très globalement, et surtout pour ce qui concerne SixMania.fr, 3 machines sont nécessaires.
Les abatteuses (harvester) qui permettent de couper un arbre et de l’élaguer de toutes ses branches, les débusqueuses (skidder) qui réunissent le bois pour en faire des tas (d’après ce que j’ai compris…) et les débardeuses (forwarder) qui permettent de transporter le bois jusqu’à un camion conventionnel. Au milieu de tout ça, il y a une foule d’engins qui permettent de faire des passages, de déraciner les souches, de nettoyer les lieux et probablement d’autres choses, je ne suis pas du tout spécialiste de la question !
Justement, si un passionné ou un professionnel du secteur forestier est en train de lire ce texte et qu’en plus il veuille bien nous donner de son vécu, qu’il m’écrive à marc@sixmania.fr ou qu’il m’envoie directement un article pour cette page, merci.

Les abatteuses :

La tête de cette machine est le cerveau des opérations. C’est un outil absolument génial, une pince maintient l’arbre dans sa position verticale, une tronçonneuse vient alors couper la base de l’arbre, une fois coupé la pince positionne l’arbre à l’horizontale et par roulement fait glisser tout le tronc au travers de la machine, qui élague toutes les branches superflues. Elle peut aussi couper le tronc en morceaux de taille particulière. Il ne reste plus qu’à poser le tronc et à passer à l’arbre suivant. Il en existe pas mal de modèles, très adaptées aux différentes sortes de terrains qu’il est possible de rencontrer en forêt. Il existe bien sûr des modèles chenillés ou à 4 roues.

timberpro_tb830-b

Pour l’exemple, prenons la Timberpro TB 830-B

6 roues motrices, 24 tonnes, moteur Cummins 8.3 de 300 CV, 24 volts, réservoir hydraulique de 60 gallons, pneus de 750/55, phares au xénon, projecteurs halogènes, extincteurs intégrés, autoradio satellite, cabine pressurisée, caméra arrière, siège hyper-confort.

Chez Timberpro, il est possible de demander presque n’importe quoi, ils vous le feront. Un version 8×8 ou des équipement particuliers à votre entreprise ou à votre environnement.

La cabine reste toujours à l’horizontale, dans la mesure du possible, mais c’est débrayable. La portée du bras est de 8 m en avant et de 10 m au dessus. La charge possible est de 2,8 tonnes à 10 m et de 5,8 tonnes à 5 m.

Il est possible d’adapter des chenilles sur les doubles essieux.

Comptez dans les 315.000 € pour une machine d’occasion qui a fonctionné 5 heures. Impossible de trouver le prix neuf sur Internet !

 

 

830-2 830-1Timberpro TB 830-B

John_Deere_Harvester1

John Deere

appache

Entracon Apache

GREMO 1050H

GREMO 1050H (suédoise)

ponsse2

On voit très bien la tête trancheuse sur cette photo.

ponsse1

PONSSE Ergo 8 W

02_header_harvesters_w734

En cherchant un peu sur Internet, on trouve aussi les machines du futur, à l’état de projet, comme par exemple ce modèle de chez Roxroth.

Les débusqueuses :

A priori, ça sert plutôt à transporter des troncs d’un point à un autre, c’est équipé de grosses pinces, mais on en trouve aussi avec des têtes coupeuses.

ts840-clam-bunk-ad

620-pictures-quadco-095

Voici 2 modèles Timberpro

Les débardeuses :

L’ancêtre de la débardeuse est le cheval. Forwarder en anglais se traduit en transitaire et est plus à propos en français. Ca permet de ramener  les troncs vers des routes où ils seront conduits jusqu’à une scierie par des camions normaux.

C’est plus simplement une grue et sa remorque. Les prix d’occasion se situent dans la même tranche que pour les abatteuses.

Quelques exemples :

1510e_it4_8w_path_01_642x462

John Deere 1510 E. La cabine est montée sur un bras qui peut se déporter latéralement pour permettre une meilleure vue du travail à faire.

ponsse10w

Ponsse 10w. 10×10ElForest_Hybrid_Forwarder_F14

ElForest Hybrid Forwarder F14

VOHL-Akrobat

VOHL-Akrobat

Timberpro_TF830-B

Timberpro TF 830-B

Autres engins :

Juste un exemple car le domaine est vaste !

IHskidder

IH500 Skidder

Et en dernier lieu, un article déjà sur SixMania, http://www.sixmania.fr/les-multi-pattes/

Si une personne très dévouée souhaite faire l’inventaire complet de ces superbes multi-roues, c’est possible, contactez moi !

 


Commentaire

Un métier, bûcheron. — 3 commentaires

  1. Hey there, You have done an excellent job. I’ll certainly digg it and in my opinion recommend to
    myy friends. I’m sure theey will be benefited from
    this site.

  2. Les abatteuses ne font pas QUE couper, ébrancher et débiter les troncs. Elles cubent aussi le volume débité avec une bonne précision et sortent un rapport. Bin oui, faut bien que le proprio de la parcelle sache combien y va gagner !

  3. I blog often and I truly thank you for your information.
    Thiis article has really peaked my interest. I
    will bookmark your blog and keep checking for new
    information about once a week. I opted in for your RSS fee too.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.