Purple People-Eater – Melvin Gould 1961
avatar

Share Button
Le Purple People-Eater est un buggy à huit roues construit par Melvin Gould à 31 ans, agriculteur-mécanicien de Cheyenne, Wyo, un chasseur passionné qui a conçu la machine pour aller chasser dans les Rocheuses où abondent les cerfs et les antilopes.
Il a construit le Eater en 1961 en un peu plus de 12 mois de travail avec un investissement de 200 $. La voiture est fabriquée principalement à partir de pièces Ford, millésime 1940. Elle est propulsée par un moteur V8 à quatre vitesses d’une camionnette Ford. Le corps est un break Crosely avec le haut coupé. Elle peut rouler à environ 100 km/h.
La direction synchronisée fait tourner les quatre roues avant. La traction à partir de deux roues supplémentaires permet une excellente maniabilité. Mel dégonfle les pneus à environ 12 livres avant d’évoluer en tout terrain et les remets à 28 livres, leur pression normale pour les déplacements sur autoroute.
Tous les essieux sont suspendus indépendamment pour permettre à au moins un ensemble de roues directrices et de roues motrices de rester sur le sol, quel que soit le terrain.
Compte tenu de son poids 1600 kg, le Purple People-Eate est rapide, très maniable et puissant.
Elle peut monter une pente de 65 pour cent, atteindre une vitesse de 96 km/h sur la route ouverte ou faire du tout terrain à 64 km/h.
Le Purple People-Eate a été un moment prêté à au Musée automobile Forney à Denver, mais rapidement Melvin a voulu le récupérer, il a dû prouver qu’il était à lui pour pouvoir le récupérer, il l’a enfin récupéré et remisé dans le hangar à côté de sa maison
En 2017, un fan est allé rencontrer Melvin Gould chez lui, il avait 87 ans et il allait bien, Il a pu voir le Purple People Eater et beaucoup d’autres véhicules qu’il avait construit.  Regardez la vidéo qu’il a tourné à l’époque
Purple People-Eater est un personnage fictif tiré d’un film pour les enfants, c’est une licorne qui n’a qu’un oeil et qui mange des personnes mauves..
Une célèbre chanson pour enfants de 1958 porte aussi ce nom et parle du même personnage.
Source : Mechanix Illustrated, Numéro de Décembre 1961

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.