Jaguar MK X 6 roues – Dépanneuse de circuit automobile
avatar

Share Button

Pendant très longtemps, j’avais écarté cette superbe Jaguar Mark X à 6 roues de mon site pensant qu’il s’agissait d’un possible fake. 

Mais grâce aux découvertes de mon ami Thierry Parent, je peux vous la présenter officiellement en vous certifiant qu’il s’agit bien là d’un modèle original.

Il reste à comprendre sur quel circuit elle était, j’ai bien pensé qu’il s’agissait de Silverstone, mais si quelqu’un pouvait me le confirmer, ça me ferait plaisir. J’ai pourtant cherché, mais rien trouvé. La marque Galenco est Belge, se sont des produits pour bébés… Plutôt Spa alors ?

C’est en ce jour particulier du 31 mai 2018 que je cherchais des renseignements sur une autre Jaguar à 6 roues (style P34) que je suis tombé par hazard sur notre modèle de mark X dépanneuse en couleur ! Il manque le cache des roues arrières mais nous avons plus de détail de la voiture, et peut-être une particularité, il est marqué EURO sur le toit à la place de TMW…

Nous connaissons aussi l’auteur de la photo, Pete Edgeler, qui a pris cette photo au au Grand Prix  de Formule 1 de Silverstone en 1981 ! Voilà ma confirmation, et ça me permettra sans doute à l’avenir de peut-être dénicher d’autres photos, surtout si vous y étiez et que vous vous replongez dans vos clichés !

N’hésitez pas à me contacter en commentaire où sur marc@sixmania.fr !


 

Jaguar Mark X / 420 G: quand Jag’ voulait concurrencer Rolls Royce
By Paul @@boitierrouge · On janvier 10, 2017

Il est amusant de voir comment certaines voitures disparaissent de l’imaginaire collectif à cause du succès d’un autre modèle, plus emblématique. C’est un peu le cas de la Jaguar Mark X (prononcez Mark Ten) et de son évolution 420G qui non seulement ne rencontrera pas le succès escompté, mais sera en plus totalement éclipsée par sa petite sœur, la Jaguar XJ6. Pourtant, cette grande Jaguar censée être le « flagship » de la marque ne manque pas d’intérêt, et jette les bases du design Jaguar pour les 30 années suivantes.

En 1961 pourtant, Jaguar a le vent en poupe. La Mark II est un large succès depuis 1959, l’époustouflante E-Type vient d’être lancée, et Daimler vient d’être absorbée un an auparavant. Sir William Lyons veut frapper un grand coup et enfoncer le clou en remplaçant la Mark IX très old school par un porte étendard moderne capable d’aller titiller Rolls Royce ou Bentley pour 3 fois moins cher, et surtout d’aller conquérir l’eldorado américain.

Lire la suite sur boitierrouge.com

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.