Argo – Voiture Amphibie à 8 roues – 1960
avatar

Share Button

Cette voiture étrange s’appelle Argo, elle a été construite à Tcheliabinsk (en plein centre de la Russie) dans les années 1960 par un ingénieur du village de Poletaevo, Maksim Nikolaevich Melnichenko.

Elle mesure 6 mètres de long et pèse 1,5 tonnes, les passagers montent à l’avant, l’arrière est articulé et contient le moteur. Elle a 8 roues, 4 à l’avant et 4 à l’arrière.

Elle pouvait rouler à 70 km/h.

D’après les habitants de la région, le gars qui a conçu cette voiture avait travaillé dans une usine de fabrication de chars militaires et après la guerre il s’est construit sa propre voiture tout-terrain, idéale pour le chasseur et le pécheur qu’il était.

L’assemblage du véhicule est très pro, la carrosserie est en Duraluminum, toutes les pièces sont fixées avec des rivets, et l’ensemble est parfaitement étanche.

Apparemment, la transmission est hydrostatique, mais aujourd’hui l’amphibien n’a plus de moteur.
En 2013, le propriétaire actuel de la voiture à 10 roues cherchait un acheteur passionné plutôt qu’un ferrailleur pour revendre sa voiture exceptionnelle.

Il n’en demandait pas beaucoup, 100.000 Roubles, soit environ 1.500,00 Euros.

Je vous laisse son n° de téléphone au cas où l’engin ne serait pas encore vendu…
Contactez Anatoly au (351) 265-80-66. Je vous laisse faire pour l’indicatif Russe.

(20/10/2019) A priori l’argo a été rachetée par un Musée Russe, où mon ami Yuri Pasholok est allé faire quelques photos.

Je commence par la plaquette du Musée que j’ai traduite !

Véhicule tout-terrain « Argo » (années 1960)
Le développement de l’initiative du responsable du groupe d’entraînement hydrostatique GSKB à l’usine de tracteurs de Chelyabinsk, Maxim Nikolaevich Melnichenko a créé un insolite véhicule
amphibie à huit roues.

Transmission hydrostatique transmet énergie mécanique de rotation de l’arbre du moteur aux roues sans utilisation de boîte de vitesses, ni de boîte de transfert avec de nombreux arbres.
Au lieu de cela, un travail fluide dont la force et le sens du débit sont régulés par une pompe hydraulique. Dans les moyeux des huit roues sont installés des moteurs hydrauliques compacts qui convertissent le débit en travail mécanique.

Le châssis Argo est composé de deux sections scellées, rivetées en tôle d’aluminium, Articulé entre elles et fermées avec des « branchies » spectaculaires comme dans le style du film « Amphibian Man ». Malgré les dimensions impressionnantes, l’engin ne pèse qu’une tonne et demie.
La partie avant accueille le conducteur et les passagers, dans l’arrière devrait être l’unité motrice de
GAZ M20 « Victory » et une pompe hydraulique.

Les 2 sections peuvent changer de position relative autour d’un axe vertical. C’est par ce moyen qu’il peut tourner dans des virages. Il peut aussi manœuvrer en freinant les roues d’un côté, de la même manière dont tourne le célèbre tracteur K-700 Kirovets. Le déplacement dans l’eau est assuré par la rotation des roues.

Sur l’Argo il y a un logo Déchets Nucléaires, mais le texte dit en fait qu’il n’y a pas de moteur installé !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.