Taxibot

Share Button

TaxiBot 2

Taxibot consiste en une plate-forme de 25 tonnes et neuf mètres de long animée par 2 moteurs diesel couplés, des V8 de 500 cv, sur laquelle se poseront les trains avant des avions. Ces derniers pourront ainsi approcher (ou revenir des pistes) moteurs éteints, sauf l’auxiliaire.

Cent millions de dollars ont été nécessaires pour développer ce nouveau tracteur, fruit d’un partenariat avec Airbus, Siemens et l’israélien IAI. C’est le pilote de l’avion qui prend lui-même le contrôle du Taxibot, juste occupé par un conducteur de sécurité.

Grâce à cela, les compagnies aériennes doivent réaliser de sérieuses économies de carburant : entre 8 et 13 % du total du vol, selon les modèles d’avion. Elles dépensent chaque année 8 milliards de dollars pour leurs avions au sol.
Prenons l’exemple d’un Boeing 747, qui consomme sur piste 4 000 litres de carburant en une heure, quand le Taxibot n’en utilise que 50, ce qui devrait permettre aux compagnies aériennes d’enregistrer un retour sur investissement entre la première et la deuxième année.

AirbusA380Taxibot

Sans compter les bénéfices pour l’environnement, par la réduction sensible des émissions de CO2 dans les aéroports : dans le cas d’un 747, Taxibot émettra 120 kg de CO2, contre 10 tonnes pour un avion seul…
L’entreprise tourangelle, qui va ouvrir une ambitieuse unité de production dans la zone industrielle de Sorigny, près de Tours, se frotte déjà les mains. TLV pousse un peu plus encore ses feux à l’international, où elle réalise 98 % de son chiffre d’affaires.

Des lettres d’intention portant sur une centaine de commandes, soit 100 millions de dollars, ont déjà été reçues. À moyen terme, ce sont plusieurs dizaines d’emplois qui vont être créés par cette grosse PME, qui compte déjà 1 300 salariés.

TaxiBot utilise une  » tourelle  » à laquelle la roue de nez de l’avion est serré et que peut tourner que le pilote dirige la roue avant , permettant au pilote de diriger le remorqueur . Il utilise les freins de l’avion.

taxibotnose5261

 

taxibot_setrime_zivotni_prostredi_3

Des tests on étés réalisés à l’aéroport de Toulouse avec un Airbus A340- 600 d’occasion.

Taxibot, a reçu le premier prix national de l’innovation industrielle en avril 2013

taxibot1taxibot2

Une remorque de test de 100 tonnes à été spécialement conçue pour simuler un Boeing 747 et pouvoir faire des tests en toute tranquillité.

Marc

Fondateur de mm2 France, oto6, puis de Sixmania. Les 6 roues et plus ont toujours été une passion pour moi. Elle a débutée en 1980 grâce à un certain Christian de Léotard, vous connaissez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.