Les tours operators
avatar

Share Button

Les tours operators


Le DUKW original

Voilà un bel exemple d’amphibie, le DUKW de la deuxième guerre mondiale, celui-là même du débarquement en Normandie… Vous souhaitez faire un tour dans un DUKW 6 roues amphibie ? C’est possible ! A Londres, Chicago, Dayton, Boston, Branson, Dells, Washington DC, Hawaii, Liverpool et probablement encore ailleurs, vous pourrez faire un tour dans l’eau !
D’après ce que j’ai compris, c’est la société Trolley-Boats qui fait les modifications des DUKW d’origine


Le modifié !


Quelques images des différents Tours possibles


Le « Yellow Duckmarine » de Liverpool !!!


Vidéo 1


Vidéo 2


Vidéo 3, hallucinant cette manœuvrabilité dans l’eau !

Tout ça c’est chouette, mais voilà, d’autres ont trouvés que le DUKW était trop vieux, alors ils ont préférés ça :


Alvis Stalwart 6×4 et 6×6, au choix sur le tableau de bord !

40 mph sur terre et 6 nœuds dans l’eau, le mode 6×6 est alors recommandé. Ce véhicule date des années 60 et pouvait avoir jusqu’à 5 tonnes de charge utile. Dans les années 80, le moteur diesel remplaça la version essence.


Après quelques modifications, voici l’Austin Duck, dans la ville d’Austin au Texas


Une course de canards à 6 roues !


Et voilà t-y pas que les Français avaient aussi leur Canard ! (14/01/2007)
Excusions en mer, en après guerre je suppose, du côté des plages du débarquement ?


Lady Duck Canadien

Le Lady Duck est un véhicule amphibie aménagé pour transporter jusqu’à 12 passagers pour des visites guidées sur terre et sur l’eau dans la région de la capitale Canadienne, Ottawa et sur la rivière des Outaouais. Le véhicule a été conçu et construit par son propriétaire, qui l’a mis en service au début de la saison touristique en juin 2001.

Le véhicule est basé sur un châssis de camion Ford F-350 transformé. Le moteur à essence d’origine sert à l’exploitation sur route. Un moteur semi-hors-bord Mercruiser à essence a été ajouté à l’arrière pour assurer la propulsion sur l’eau.

Le bas du châssis est entouré de tôle d’acier soudée et boulonnée, et les côtés sont prolongés vers le haut pour envelopper une structure flottante. Les roues et la suspension du camion se trouvent à l’extérieur de la coque étanche. La largeur utile du châssis est augmentée par l’ajout, de chaque côté, de caissons (flotteurs) partiellement remplis de mousse plastique rigide pour améliorer la stabilité transversale et la flottabilité ainsi que pour régulariser l’assiette sur l’eau.

Si nous avons autant de détail, c’est grâce au rapport d’accident du 23 juin 2002, après un premier tour avec des problèmes sans gravité, le deuxième tour est lui mortel pour 4 passagers, le Lady Duck à bel et bien coulé par 8 mètres de fond, avant de pouvoir atteindre un point de remontée de la rivière.

Si vous souhaitez lire le rapport complet en français, c’est ici : http://www.tsb.gc.ca/fr/reports/marine/2002/m02c0030/m02c0030.asp

Nos amis Belges disposent aussi de leur version toujours active (Merci à Claude 31/01/2007). Le Crocodile Rouge c’est la façon dernier cri d’explorer les Lacs de l’Eau d’Heure. Cet incroyable véhicule a l’habilité de voyager sur l’eau comme sur la terre. Vous êtes invités à participer à une aventure inoubliable, un voyage qui vous envoie dans un monde merveilleux.

Pour l’essayer, une seule adresse : http://www.lecrocodilerouge.be/index.html


Un étrange Bus amphibie, Elizabeth Whitby Steam Bus (28/01/2008)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.