Mercedes T80

Share Button

Mercedes T80

Mercedes-Benz T80 était un véhicule développé et construit par Mercedes-Benz, conçu par Ferdinand Porsche pour casser le record mondial de vitesse sur terre avant la deuxième guerre mondiale.

Les données techniques

  • DB 603 V12 de Daimler-Benz
  • Poids total : 2896 kilogrammes (6385 livres)
  • Puissance : 3.000 ch (2.210 kilowatts) @ 3200 t/mn
  • Moteur : 44.5 litres
  • Roues : (6) 7 x 31
  • Longueur : 8.24 mètres
  • Largeur : 3.20 mètres
  • Taille : 1.74 mètre
  • Cx : 0.18
  • Vitesse : estimé à entre 550-750 km/h (340-465 M/H)

Les noms du T80

  • Chez Mercedes : Mercedes-Benz T80
  • Chez Porsche : Mercedes Rekordwagen (voiture record)
  • Par Mikcl : Hochgeschwindigkeitsrennwagen (voiture d’emballage à grande vitesse)
  • Par Hitler : Schwarzer Vogel (oiseau noir)

État actuel

Le T80 est actuellement dessus affichage au musée de Mercedes-Benz dans le service de Mercedes Untertürkheim. Beaucoup auraient bien aimés que Mercedes reconstitue entièrement le T80 et qu’ils passent l’essai pour voir si elle aurait vraiment atteint 750 km/h (465 M/H).

Historique

le projet allemand pensé par Hans, coureur de renommée mondiale, était de battre le record mondial de vitesse et il a convaincu Mercedes-Benz de construire un prototype spécial pour la tentative. Officiellement ordonné par Hitler lui-même, le projet a été lancé en 1937. Le dieu des véhicules à moteur, Ferdinand Porsche, a visé la première fois une vitesse de 550 km/h, mais après les courses réussies par John Cobb (record de vitesse de terre) en 1938-39, la vitesse cible a été augmentée à 600 km/h. En 1939, quand le projet a été entamé, la vitesse de cible était 750 km/h beaucoup plus élevé donc. Puisque ce serait également la première tentative de record de vitesse de terre sur le sol allemand, Hitler a plébiscité  le T80 en tant qu’autre triomphe de propagande de la supériorité technologique allemande.

la construction du T80

Le T80 a été entièrement accompli pour un coût de 600.000 Deuch Mark. Il était mu par un DB603 massif V12 inversé, un dérivé de Daimler-Benz de 44.5 litres du moteur de l’avion DB-601 qui a équipé le Messerschmitt BF109. Le DB-603 installé sur le T80 était le troisième moteur et disposait d’une puissance stupéfiante de 3000 ch. Le moteur utilisait un mélange d’alcool méthylique (63%), de benzène (16%), d’éthanol (12%), d’acétone (4.4%), de nitrobenzène (2.2%), d’avgas (2%), et d’éther (0.4%) avec l’injection de MW (méthanol-eau) pour le refroidissement et la surpression de charge.
Le véhicule a reçu trois essieux, le moteur entraînant les deux essieux arrières pour une traction maximum. Le T80 était long de plus de 8 mètres, pesait plus de trois tonnes, le moteur de 3000 chevaux ainsi que l’aérodynamique du spécialiste Josef Mikcl devait alors permettre d’atteindre la vitesse de 750 km/h (465 M/H).
Aérodynamiquement, le T80 avait deux petites ailes à sa section médiane pour empêcher le véhicule de se soulever à la vitesse maximum par un mécanisme de « downforce » breveté en 1939 par Mikcl. Incroyablement, le T80 avait un coefficient de traînée de seulement de 0.18 !

Des tentatives de record en 1940

Hans aurait conduit le T80 sur un tronçon l’autoroute de Dessau (autoroute A9 aujourd’hui), qui faisait 25 mètres de large et 10 kilomètres de long. La tentative a été prévue pour janvier 1940, mais le début de la guerre a empêché la course T80. En 1939, le véhicule avait été surnommé Schwarzer Vogel (oiseau noir) par Hitler et devait être peint aux couleurs nationalistes allemandes avec un aigle allemand. Mais l’événement a été décommandé et le T80 mis au garage. Après la guerre, en 1947, John Cobb a tenté de battre le record mondial mais n’a pas pu dépasser 634 km/h (394 M/H), soit 116 km/h de moins que le record.  Ce record n’a à priori jamais été battu par un autre véhicule à moteur conventionnel, seul les voitures à turboréacteur l’ont dépassé à partir de 1964 (875 k/m).
Le moteur d’avion DB-603 a été enlevé du T80 pour pouvoir l’utiliser sur un avion (!) pendant la guerre tandis que le véhicule était déplacé à la sûreté et au stockage à Karnten en Autriche. Le T80 a survécu la guerre et a été placé par la suite dans le musée de Mercedes-Benz à Stuttgart sans le moteur.



Le moteur DB603 qui équipait le Messerschmitt BF109


Autre vue de la bête


Merci à Airliners.net pour cette belle photo du Me BF-109


Le profil du T80


Le pont arrière et les 4 roues motrices


Image rare du châssis complet


Avec la structure de la carrosserie


Photo d’époque du bolide au garage


Le T80 en action, toutes les roues sont carénées, on a du mal à voir que c’est une 6 roues


Le T80 au musée aujourd’hui


Une photo ne suffit pas


Pour l’avoir en entier !


Belle vue arrière, merci Mercedes !


Détail des ailes


en exposition ailleurs, ou dans une ancienne version du Musée…


Le profil de folie


Ca fait un peu Bluebird comme ça

Marc

Fondateur de mm2 France, oto6, puis de Sixmania. Les 6 roues et plus ont toujours été une passion pour moi. Elle a débutée en 1980 grâce à un certain Christian de Léotard, vous connaissez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.