Clarin-Mustad 6 roues, Norvégienne – 1917
avatar

Share Button

 
Clarin-Mustad de 1917, Norvégienne. (30/12/2006)

Cet ingénieur se distingue surtout par sa création du débuté des années 20 issue de réflexions des années 1914-1916 : un véhicule à 6 roues dont 4 motrices. Il était alors difficile de transmettre via des arbres la puissance à deux ponts moteurs. L’essieu intermédiaire est directeur et moteur.
Cette voiture avait d’abord un 4 cylindres, puis a été équipée d’un 6 cylindres de 7 litres à soupapes latérales délivrant 85 chevaux pour une vitesse maximale de 90-95 kilomètre heure et pour une consommation plus que conséquente de 25-26 litres. Comme quoi ce véritable camion rapide, ancêtre des Tissier était aussi un concentré de technologie !

L’un de ces rares bolides se trouve au Musée des Sciences et de l’Industrie d’Oslo. http://www.veteranvogn.no/
Il existe une rue Clarin Mustad à Duclair. La société Mustad existe toujours, elle reste spécialisée dans les clous de fer pour chevaux, comme quoi dans ce cas-ci le cheval n’a pas détrôné l’automobile.

Il y est précisé que le brevet du moteur sans soupape a été acheté par Delaugère et Clayette située à Orléans, ce qui n’a pas pour autant révolutionné cette marque.
Deux voitures ont été construites en Norvège dans les années 1916-1917. Des voitures où l’empattement des essieux extrêmes était de 4,37 m pour une longueur proche de 6 m et un poids de l’ordre de 3 tonnes. Presque une concurrente de la Royale !
L’intérêt des 6 roues était de réduire la charge par essieu et donc d’épargner les routes (norvégiennes) puis normandes.
L’idée de Clarin Mustad était de faire adopter ce système aux poids lourds, mais les applications furent peu nombreuses.
Merci à Aravis68 et Roulax de forum-auto.com pour leurs textes et images.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.