Flux Capacitor – Henry Chang 2016

Share Button
Crédit Jamen Percy

Comment dire ? Henry Chang est un peu le Léonard de Vinci du 21ème siècle, au moins au niveau de l’ingénierie liée à l’art. D’origine chinoise, d’un père professeur d’ingénierie et d’une mère professeur de danse jazz et de ballet, il a grandi à Laramie dans le Wyoming. Il a étudié l’informatique et les sciences politiques à l’Université de Californie à San Diego. Au fond de lui-même, il a toujours su conserver cette fibre artistique apprise de sa mère, à côté de son esprit cartésien forgé par son père.

Henry Chang – Crédit Eleanor Preger

Henry a débuté sa vie professionnelle en concevant et en construisant des maisons, il avait une passion pour des tubes en inox avec lesquels il concevait du mobilier décalé qui tentait de placer dans ses maisons classiques.

C’est à l’aide de ses tubes qu’il a construit un jour de 2005, un mur de batterie musicale, une harpe laser et d’autres instruments pour un groupe de jazz nommé Soul in the Machine, qui allait jouer de la musique pendant le Burning Man de 2005.

C’est là qu’Henry Chang s’est pris de passion pour Burning Man, et il se plait à dire que Burning Man a eu un impact profond sur sa vie professionnelle et personnelle. C’est à ce moment de sa vie qu’il s’est senti un homme parmi les hommes alors que jusque-là il se sentait un peu exclus de la société.

Et Henry a découvert les Art-Cars créatives de Burning Man et a décidé d’en construire une. Construire une Art-Car oui, mais comment ? Laquelle ? Une exceptionnelle, pas comme les 600 autres de Burning Man…

Une des conditions d’Henry était que cette voiture devrait être une œuvre d’art toute entière, y compris son châssis. Et avec des tubes en Inox, il serait possible de faire des tas de choses hors du commun…

Sa première Art-Car allait s’appeler Mister Fusion et allait naître en 2012, en s’inspirant de la fusion nucléaire simulée par un faisceau laser intégré à la voiture avec une chambre d’induction. L’ensemble était fait de kilomètres de tubes en acier inoxydable formés et soudés entre eux pour créer tout la voiture, châssis et carrosserie, sièges et volant avec tous les détails. Mister Fusion est propulsée par un petit bloc Chevrolet V8.

J’aime cette citation d’Henry Chang : «C’est bien d’avoir une sculpture que je peux conduire au lieu de la laisser sur place,  c’est que je tire de l’expérience de Burning Man». Larry Harvey, fondateur de Burning Man a justement inventé le terme «Portable Monumentality» pour décrire les installations artistiques mouvantes de Burning Man.

Valerian Steel, est la deuxième Art-Car en tubes Inox d’Henry en 2015, et elle est comme surnaturelle, surmontée d’un énorme Tourbillon, une toute petite pièce d’horlogerie présente dans les anciennes montres qu’il a choisi de montrer pour exprimer sa gratitude aux ingénieurs de ce monde.

La troisième voiture d’Henry a été commencée en 2014 pour apparaître au Burning Man 2016, la Flux Capacitor qui déchire une page du film Retour vers le futur.

Sur Sixmania.fr c’est la voiture qui nous intéresse, d’abord équipée de 6 roues à la manière de la Tyrrell P34, 4 roues avants et 2 arrières, puis modifiée et équipée en 8 roues comme la Nemo-Car, 4 roues avants et 4 roues arrières. Dans le film en français, on parle du convecteur temporel, la machine à remonter le temps !

Crédit Matan Tzinamon

La Flux Capacitor mesure 11,58 mètres de long, propulsée par un gros bloc V-8, un monstre de tubes ! «Je voulais faire quelque chose d’épique», je crois qu’Henry a réussi.

Sa réalisation est superbe, un enchevêtrement compliqué de tubes et pourtant une conduite très fluide dans le désert du Nevada. L’engin semble tout droit sorti du futur, à la manière de Léonard de Vinci en son temps.

Crédit Mila Arsovska

Le système directionnel de roues à l’avant est ingénieux, avec une suspension à 4 roues indépendantes, deux roues fixées par l’intérieur et deux autres par l’extérieur, avec un porte à faux de plus de 7 mètres, une innovation technique révolutionnaire et agréable au regard. elles sont liées mécaniquement, même si chacune a son propre vérin hydraulique. Le volant est sur une valve hydraulique orbitale.

Les Art-Car d’Henry ne sont pas figées, elles évoluent au fil du temps et suivant ses inspirations.

J’ai interrogé Henry sur les spécifications techniques du Flux Capacitor 2020, il m’a gentiment répondu  :

Le moteur est un gros bloc Chevy 454 de 7,44 litres suralimenté.
Il fait 630 chevaux et 908 Nm de couple.
Son poids est d’environ 6800 kg.
Il contient 2200 tubes en acier inoxydable. Il a utilisé de l’Inox 304 (Mélange composé de Nickel et de Chrome).

Les longs bras oscillants rendent la conduite très souple. Il pense que la raison pour laquelle la suspension à bras oscillant avant n’est pas beaucoup utilisée est qu’elle est très inefficace du point de vue du volume. Il prend trop de place et n’est donc pas pratique pour les véhicules normaux. Mais c’est une Art-Car et dans les Art-Car, nous ne nous soucions pas de l’aspect pratique.

Henry à conçu et fabriqué le cadre et le châssis à partir de zéro, il travaille en 3D sur Solidworks, un logiciel français comme il me le rappelle, de l’entreprise Dassault, oui et Renault l’utilise aussi.

Henry l’utilise Solidworks depuis 21 ans. C’est son logiciel préféré.

Il a  l’intention de monter 2 alternateurs militaires Niehoff dessus. Ils produiront 27 kW de puissance et il pourra ajouter une machine à crème glacée Italienne pour le prochain Burning Man. Apparemment, il y a besoin d’au moins 15 kW de puissance pour faire fonctionner une machine à crème glacée commerciale décente dans des conditions chaudes.

Crédit John Rettie

Henry nous accapare avec ses fantastiques créations artistiques de toutes beautés.

Une combinaison entre l’ingénierie et l’art, entre les mathématiques et la poésie.

Crédit Gary Draluck

Nous espérons bien sûr qu’Henry Chang n’en reste pas là avec les multi-roues et que Burning Man revienne l’an prochain, exceptionnellement annulé cette année pour cause de Covid-19.

Crédit Scott Snell
Crédit Peter Ruprecht
Crédit Bobby Lee
Crédit Curtis Simmons
Crédit john Rettie
Crédit Gurps Chawla
Crédit Robert Babicz
Crédit Matt Elson

Merci Henry !

Il y a d’autres articles sur les véhicules à 6 roues et plus des Burning Man sur Sixmania.fr !

Marc

Fondateur de mm2 France, oto6, puis de Sixmania. Les 6 roues et plus ont toujours été une passion pour moi. Elle a débutée en 1980 grâce à un certain Christian de Léotard, vous connaissez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.