Naturmobil, 6 roues et un cheval
avatar

Share Button

Naturmobil est un concept de véhicule propre, mu par la seule force d’un cheval. C’est une société de Dubaï qui l’a conçu vers 2008.

L’idée est jolie mais pas neuve, en effet les trépigneuses d’autrefois (1880) tiraient parti de ce principe, pour faire fonctionner des machines à l’aide d’un home-trainer pour cheval.

En 1942 Martin Liard a inventé un bus sur ce principe et a déposé un brevet.

Le croquis nous aidera à en comprendre le fonctionnement :

Step 1 : Le cheval monte dans le véhicule par la porte arrière et se positionne sur le tapis roulant. Le cheval est harnaché avec un harnais de sécurité puis il est équipé de capteurs.

Step 2 : Le conducteur s’assied à sa place et met en marche le système pneumatique pour incliner le tapis roulant en position haute.

Step 3 : Le conducteur libère le tapis roulant, ce qui pousse le cheval à marcher.

Step 4 : L’énergie libérée par le cheval est transmise à travers 2 soupapes rotatives qui sont fixées sur un arbre relié à la boîte à vitesse et à un petit moteur électrique.

Step 5 : Une chaîne circulaire entraîne le système d’embrayage qui est relié à la boîte principale à 36 vitesses ! Dont une marche arrière…

Step 6 : A partir de là, l’énergie générée est transmise à un différentiel qui fait tourner les roues avant du véhicule.

 

Le plateau doit être incliné pour que ça fonctionne, c’est le poids du cheval qui fait tourner le tapis, et le cheval étant attaché, il se met à marcher.

D’après le concepteur, Naturmobil peut atteindre des vitesses allant jusqu’à 80 km/h bien que sa vitesse de croisière soit plus calme,  20 km/h.

Qu’en est-il du freinage ou des virages à 80 km/h ? Comment est géré la climatisation pour le cheval ? Beaucoup de questions restent sans réponse, d’autant plus que le site Internet du concepteur est fermé…

Pour évacuer les urines et le crottin…

Le tableau de bord, sympa !

Essais de nuit, à cause de la chaleur des Emirats Arabes Unis ?

Un projet en 3D, version 4 places…

Un projet 3D d’un bus 8 roues et 4 chevaux… Va falloir de la force pour lever le plateau !

Voilà ce qu’est une trépigneuse (1880), avec la vidéo qui va bien.

Illustration du bus de 1942 de Martin Liard.

Je remercie le site hippotese.free.fr pour leurs explications.

Share Button
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *